Accueil » Actualite » Club Affiliation » La nouvelle charte Emails du CPA

La nouvelle charte Emails du CPA

Publié le Mercredi 14 Mai 2014 par Club Affiliation (1219 vues)
Le Collectif des Plateformes d’Affiliation « CPA » annonce les principales modifications de sa nouvelle Charte Emails, lors de l’EMDAY du 20.05.2014
 
Sur un marché publicitaire dont la pression exercée par les emails commerciaux  est trop forte et donne encore lieu à des situations de backlistages de certains annonceurs majeurs, tant sur des adresses électroniques visées pour de l’acquisition que des adresses utilisées pour du CRM : le Collectif des Plateformes d’Affiliation invite les agences et les annonceurs à soutenir sa démarche.  
En effet, le CPA s’est donné pour mission, lors de sa création, d’entourer l’affiliation du cadre nécessaire lui permettant de se développer tout en assurant une totale transparence pour l’ensemble des partenaires, éditeurs et annonceurs.
Ainsi, le CPA affirme à nouveau ses positions dans le lancement de cette nouvelle Charte Emails, qui sera lancée avant la fin de cet été, et dont les principales modifications seront introduites par le Président du CPA, Amaury Delloye lors d’une conférence donnée à l’EMDAY, du 20.05.2014 à Strasbourg.
Tout affilié emailer, souhaitant promouvoir des campagnes d’acquisition emails, proposées par les annonceurs au travers des plateformes d’affiliation membres du CPA, aura l’obligation de signer cette nouvelle Charte et d’adhérer par la même, à ce code de bonne conduite.
Le CPA invite donc plus largement tout acteur (agences, annonceurs) souhaitant protéger l’écosystème de l’emailing à la performance à signer cette Charte afin de garantir la traçabilité des adresses électroniques et de revaloriser ainsi ce levier.
Les contraintes à respecter de la nouvelle Charte Emails par les affiliés emailers créent plusieurs conséquences. D'un la volumétrie d’adresses collectées baissera. Puis l’effet rareté entrainera une nouvelle création de valeur qui se répercutera sur le CPL  « coût au lead » payé par l’annonceur in fine pour recruter de nouvelles adresses : « plus le lead est cher, plus on protège la filière ! »
Un rappel du contexte :
Pour rappel, l’e-mailing à la performance est un canal d’acquisition par lequel un annonceur va rémunérer le gestionnaire  d’une base d’adresses électroniques opt-in  en fonction des transformations obtenues : remplissage de formulaire ou achat par exemple. Ce levier est très exploité par les annonceurs puisqu’il leur permet de minimiser le risque sur leurs objectifs et leurs couts d’acquisition en imposant leurs critères de résultats.
 
Depuis ces dernières années, la pratique isolée de certains acteurs, (l’envoi massif d’emails commerciaux et répétés aux adresses électroniques composant leurs bases, des pratiques irrespectueuses de la législation, l’échange de bases) a eu pour conséquence de dévaloriser ce levier pour l’ensemble des acteurs le composant.
Le Collectif des Plateformes d’Affiliation « CPA » a lancé la première version de sa Charte Emails le 29 février 2012, marquant ainsi un tournant majeur dans la pratique de l’emailing d’acquisition à la performance.
Quelques chiffres autour de la 1ère Charte Emails :
Avec l’édition de la première Charte, plus de 400 éditeurs se sont déjà engagés, en signant la Charte pour promouvoir les bonnes pratiques :
–     Ne pas échanger leurs bases
–     Respecter les recommandations sur les bases mutualisées :
•      Transfert devant être temporaire et
•      faisant l’objet d’un contrat spécifique d’exploitation par la base  mutualisée
–     Garantir la traçabilité du consentement de l’internaute (opt in)
Le CPA s’est doté d’un organe régulateur afin de contrôler le respect de l’application de cette Charte, par la mise en place d’une commission paritaire, et d’une procédure de sanctions graduées en cas de non-respect de la Charte.
Plus de 250 demandes de justification ont été reçues et traitées par le CPA en 2 ans :
–     15 commissions paritaires
–     180 justifications « acceptées »
–     70 alertes envoyées tout niveau confondu, quelques cas d’exclusion.
Le rôle de régulateur est également donné à chaque signataire qui s’engage à  travailler uniquement avec des professionnels du secteur qui, eux-mêmes,  respectent le code du CPA.
La première Charte emails a permis d’avoir une résonnance sur le marché auprès de tous les acteurs de la chaine, véhiculant ainsi un code de bonne conduite.

Commentaires



Actualité par plateformes


  • cpm
  • cpc
  • dcpc
  • cpl
  • cpa fixe
  • cpa %

Rémunération à l'affichage

Rémunération au clic

Rémunération au double clic

Rémunération au formulaire

Rémunération à la vente fixe

Rémunération au pourcentage




© Point Communication 2009-2017 | Mentions légales | Nous contacter
▲UP