L'emailing en affiliation

Publié le Mardi 12 Mai 2015 par Club Affiliation
L'emailing en affiliation

Qu'est ce que la délivrabilité ?


Il s’agit d’un concept e-marketing qui définit un mail « délivré » comme reçu par son destinataire; ce qui n’est évidemment pas toujours le cas puisque, dans le monde, un email commercial sur cinq n’arrive jamais à destination.
La cause principale de cet échec, outre les envois intempestifs, est que le message est passé en spam ! Les FAI sont très regardants sur les messages reçus, notamment Orange, et en cas d’envois massifs, ils n’hésiteront pas à classifier l’expéditeur comme « spammeur ».
Pour améliorer cela, il existe quelques astuces comme d’utiliser un « sender » qui ressemblerait à un expéditeur « humain », en utilisant un ou deux mots seulement. Les expéditeurs qui font apparaître leur nom de base ont également beaucoup de chances de passer en spam tout comme les messages composés uniquement d’images. La bonne répartition étant un 50/50 entre images et texte. Enfin, moins il y aura de liens provenant de plateformes d’affiliation ou d’outils de tracking, et mieux ce sera (Tinyurl est votre ami). La présence de liens miroirs et de liens de désabonnement clairs, accessibles et placés en header est obligatoire et pourra aider à la délivrabilité.


Ainsi, la délivrabilité est une notion très importante pour appréhender au mieux l’emailing marketing, qui représente de nos jours le quatrième levier d’investissements publicitaires sur Internet, derrière le SEM, le display, l’affiliation mais devant les comparateurs de prix ou le mobile par exemple...



Quel sera son avenir ?


L’emailing a tout juste 40 ans et commence à peine à envisager son avenir au travers d’innovations obligatoires pour continuer à subsister face aux réseaux sociaux. De nombreux analystes ont cru voir avec l’avènement des réseaux sociaux la fin de l’emailing mais au contraire, l’intégration de boutons « Partager » ou « +1 » dans les mails permet de relancer leur intérêt. De plus, si l’on suit la tendance et les études, 40 % des internautes pourtant réfractaires à l’emailing, seraient prêts à communiquer des données personnelles afin de recevoir des offres personnalisées.
C’est là le principal défi de l’emailing marketing. Il doit moins solliciter les internautes, mais de meilleure façon, par des messages ciblés, contextualisés...


C’est ainsi que l’emailing retargeting a permis d’être plus performant que jamais, avec une éfficacité multipliée par 10 par rapport aux emailings « classiques ». Tout comme le display, cette technique permet de capter un internaute ayant visité un site mais n’ayant pas acheté, en diffusant des annonces publicitaires du site visité, tout au long de sa navigation sur Internet.


Un autre axe de développement important pour l’emailing marketing est le mobile. En effet, le mobile est partout, que ce soit via les SmartPhones ou les tablettes , et le défi de l’emailing sera de se rendre accessible à ces nouveaux supports afin de permettre une meilleure lecture et des interactions plus poussées grâce à une mobilité accrue !


« Emailing première partie


  • cpm
  • cpc
  • dcpc
  • cpl
  • cpa fixe
  • cpa %

Rémunération à l'affichage

Rémunération au clic

Rémunération au double clic

Rémunération au formulaire

Rémunération à la vente fixe

Rémunération au pourcentage




© Point Communication 2009-2017 | Mentions légales | Nous contacter
▲UP